Etude gratuite et sans engagement
 
 
 
 
 
 
 
 
 



 
 

Actualités de la défiscalisation

09 Juin 2011

Taux d'intérêt, une courte accalmie

évolution taus d’interêtAprès un premier semestre 2011, au cours duquel les taux d'intérêts fixes des crédits immobiliers ont connus une forte hausse, on note aujourd'hui un ralentissement de cette hausse.

En effet, à début Juin, on constate que les banques n'ont pas réajusté leur taux d'intérêt ou très peu, en moyenne de 0,05%, voire une stabilisation sur certaines durées.

 

Cette situation favorable aux futurs propriétaires, s'explique par une baisse des taux d'emprunt d'État à 10 ans, également appelé OAT 10 ans, qui ont baissé de 0,24 points entre début mai et début Juin.

L'OAT 10 ans était à 3,60% en début de période contre 3,36% en fin de période. Cette baisse démontre un regain de confiance des marchés.

Mais attention, cette situation n'est que temporaire et les professionnels du crédit immobilier sont unanimes, les taux d'intérêts des emprunts immobiliers vont repartir à la hausse sur le deuxième semestre, après cette courte accalmie. En cause, le besoin des banques de reconstituer leur marge. En effet, les établissements bancaires ont beaucoup prêté au cours du premier trimestre, elles doivent aujourd'hui reconstituer leur marge et c'est en augmentant les taux d'emprunt que les banques y parviendront.

Certaines banques ont d'ailleurs fait le choix de ne pas ralentir la hausse de leur taux d'emprunt et les ont encore augmentés de 0,10% sur le mois de mai.

Aujourd'hui, les taux d'intérêt de référence sur 20 ans oscillent d'un établissement à l'autre entre 4,20% et 4,45%. Certains très bons dossiers peuvent même espérer des taux inférieurs.

On sait que cette accalmie n'est que de courte durée, alors si vous devez emprunter pour investir ou acquérir un logement ne perdez plus temps et profitez de la stabilisation des taux d'emprunt sur les crédits immobiliers.

La forte augmentation des taux d'intérêt du premier semestre a eu pour conséquence l'augmentation de la part des crédits à taux variable, qui permettent aux ménages de rester solvables.

L'augmentation que nous connaissons en 2011 a ramené les taux d'emprunts à ceux que nous avons connus à l'été 2006 ou en octobre 2009.

Retour à l'actualité

 
Accueil Actualités Taux d'intérêt, une courte accalmie

Nos dernières actualités

Votre placement immobilier

Bientôt disponible votre moteur de recherche immobilier

carte de france 2m conseil